Observatoire de la biodiversité végétale
de Nouvelle-Aquitaine

Inventaire du Patrimoine Naturel (IPN)

Flore - Fonge - Habitats

Accueil L'Observatoire
Présentation générale de l’Observatoire

L’Observatoire de la Biodiversité Végétale (OBV) de Nouvelle-Aquitaine est un dispositif public et collaboratif dédié à la connaissance du patrimoine naturel végétal et fongique de la région Nouvelle-Aquitaine. Il succède à l'Observatoire de la Flore Sud-Atlantique (OFSA) par la suite de l'élargissement de ce dernier à la grande région Nouvelle-Aquitaine née de la fusion des anciennes régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes.

Il vise à rassembler, gérer, valider et diffuser toutes les informations sur la biodiversité végétale et fongique (flore vasculaire, mousses, algues, lichens, champignons, végétations et cartographies d’habitats) produites par les producteurs de données et notamment les partenaires techniques de l’Observatoire sur la grande région. Il rassemble ainsi plus de 3 millions de données sur la Nouvelle-Aquitaine.

Il a également vocation à permettre « l’élaboration et la mise en œuvre de l’inventaire du patrimoine naturel » (IPN) ainsi qu’à « assurer l’accès aux données recueillies », conformément aux missions assignées aux Conservatoires botaniques nationaux (art. L414-10 du Code de l’Environnement).

Une des principales finalités de l’Observatoire est de disposer du socle fondamental de connaissances permettant d’orienter et de nourrir les politiques publiques de protection de la nature, et de favoriser la prise en compte des enjeux de biodiversité végétale dans les politiques et projets d’aménagement du territoire.

Basé sur le système d'information Lobelia™, il est développé et géré par le Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique (CBNSA), avec le soutien de l'Etat et de ses collectivités membres : Région Nouvelle-Aquitaine, Départements de Charente-Maritime, Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Bordeaux Métropole, Grand Poitiers, Villes d’Audenge, Bordeaux, Lanton, Mignaloux-Beauvoir et Saint-Jean-de-Luz.

L’Observatoire est animé par trois Conservatoires botaniques nationaux sur leurs territoires d'agrément respectifs :

Chaque CBN reste pleinement responsable de la qualité scientifique, de l’exploitation et de la diffusion des données sur son territoire d’agrément.

Le site internet de l’Observatoire constitue le portail d’accès à différentes informations, référentiels, méthodes et outils, et permet la saisie et la diffusion des données sur la biodiversité végétale et fongique.

CBNSA CBNMC CBNPMP

Le système d'information Lobelia™

Lobelia™, le système d’information de l’OBV, constitue l’outil de centralisation, de gestion, de validation et de diffusion des données.

Il est développé et géré par le CBN Sud-Atlantique, avec le soutien financier de l'Etat et de ses collectivités membres, et en partenariat avec le CBN du Massif central et le CBN des Pyrénées et de Midi-Pyrénées.

L'OBV constitue un dispositif résolument ouvert au réseau naturaliste, dont il a vocation à rassembler et valoriser les observations. Il permet ainsi, via son carnet en ligne, la saisie des données garantissant une standardisation de l’information naturaliste collectée et une valorisation plus efficace des données. Plus de 1 000 données par jour en moyenne sont ainsi saisies depuis 2014.

Développé sous le cadre d’applications Symfony 2, il intègre les normes internationales de l’OGC (Open Geospatial Consortium) garantissant son interopérabilité avec d’autres systèmes d’informations.

L’OBV est en outre configuré pour constituer la plateforme publique "flore - fonge - habitats" permettant d'alimenter le Système d'Information sur la Nature et les Paysages (SINP) en Nouvelle-Aquitaine. Grâce à une veille permanente et une implication active dans les travaux nationaux sur le SINP, le système d’information de l’OBV intègre la plupart des spécifications techniques définies au niveau national, notamment :

  • ● format standard de données « occurrences de taxon » et « relevés phytosociologiques » ;
  • ● format standard de métadonnées (actuellement en cours de mise à jour au sein de l'OBV);
  • ● référentiels taxonomiques TAXREF (version 10.0 en ligne) ;
  • ● référentiels syntaxonomiques (référentiels typologiques habitats et végétations) ;
  • ● définition et diffusion des données sensibles au titre du SINP ;
  • ● validation scientifique conforme au protocole national ;
  • ● gestion des droits d’accès (autorités publiques, partenaires adhérents, public) ;
  • ● prise en compte des aspects juridiques dans les politiques d’alimentation et de diffusion.

SINP

Sources de l'Observatoire

L’Observatoire a vocation à rassembler, valider, gérer et diffuser l’ensemble des informations récentes ou anciennes sur la biodiversité végétale et fongique de Nouvelle-Aquitaine.

Il est ainsi nourri par les principales sources de données suivantes :

  • ● Le réseau d’observateurs
  • ● Les programmes d’inventaires
  • ● La bibliographie
  • ● Les herbiers

Le tableau de bord permet de suivre la distribution et l’évolution du nombre de données en fonction notamment des sources.

Le réseau d’observateurs
Les programmes d’inventaires
Les ressources documentaires
Les herbiers
Validation des données

L’objectif de diffusion d’informations fiables par l’OBV et les contraintes inhérentes à son ambition participative ont imposé la mise en place d’un protocole de validation adapté et sélectif.

Ce protocole prend en compte les règles définies par le Guide national pour la conformité, la cohérence et la validation scientifique des données du SINP et intègre ainsi les 3 étapes suivantes :

  • ● contrôle de conformité : respect des formats standards de données et de métadonnées autant sur les aspects physiques que conceptuels (renseignement des champs obligatoires, format, utilisation des référentiels et des listes de valeurs/nomenclatures) ;
  • ● contrôle de cohérence : respect de la logique combinatoire des informations transmises au sein des données, au sein des métadonnées et entre les données et les métadonnées ;
  • ● validation scientifique : processus d’expertises visant à renseigner sur la fiabilité (degré de confiance que l’on peut accorder à la donnée). Ces processus font intervenir les connaissances compilées au sein de l’Observatoire ainsi que l’expertise directe notamment des référents régionaux taxonomiques ou syntaxonomiques.
  • Les données-sources intégrant l’Observatoire (par saisie ou intégration de fichiers de données) sont contrôlées et standardisées (contrôles de conformité aux standards et de cohérence) par les CBN ; elles sont alors qualifiées de données élémentaires d’échanges (DEE) et font l’objet d’une validation scientifique.

    Un premier niveau de validation scientifique des données collectées, dit validation initiale, est de la responsabilité directe des producteurs de données au moment de sa contribution.

    Le deuxième niveau de validation scientifique des données relatives à la flore vasculaire, aux végétations et aux habitats naturels est assuré par les CBN et repose sur une organisation territorialisée de l'Observatoire à travers les référents territoriaux ainsi que les référents taxonomiques et syntaxonomiques des CBN en charge de la validation des données collectées. L’échelon départemental, correspondant à l’organisation territoriale de l’animation de l’Observatoire et permettant une prise directe avec le réseau local des observateurs, est globalement privilégié pour traiter la validation scientifique des données. Cette validation vise à contrôler et qualifier la fiabilité scientifique des données en leur affectant un degré de confiance. Le producteur peut ainsi être amené à être contacté par le CBN pour confirmer l’identification de certains taxons. Il visualise, via son carnet en ligne, l’état de validité affecté par le CBN sur ses observations.

    La validation scientifique des données relatives aux mousses, algues, lichens et champignons est en cours de calage et a vocation à s’appuyer sur les compétences des réseaux et experts taxonomiques compétents sur les territoires.

    En tout état de cause, chaque CBN est responsable de la validation et de la qualité scientifique des données diffusées sur son territoire d’agrément. La sensibilité des données est également renseignée par les CBN en tenant compte notamment des listes définies au niveau régional et validées par le CSRPN.

    Un troisième niveau de validation est assuré au niveau national par le MNHN, en s’appuyant sur les réseaux d’experts nationaux, pour les données intégrant le SINP national. Les différents niveaux de validité coexistent.

Diffusion et accès aux données

La politique de diffusion des données de l’Observatoire de la biodiversité végétale de Nouvelle-Aquitaine respecte le cadre législatif et réglementaire français ainsi que les principes précisés dans le cadre du SINP (version 2016 du protocole).

Les données gérées et diffusées par l’OBV, base publique, sont de facto des données publiques, quelle que soit leur origine. Elles ont ainsi vocation à pouvoir être diffusées à toute personne qui en fait la demande.

Toutefois, des restrictions de diffusion peuvent être appliquées à certains types de données :

  • ● des données dites sensibles ;
  • ● des données d’origine privée sous clauses de restriction de diffusion.

Cas des données sensibles

Il s’agit de données « dont la consultation ou la communication [est susceptible de porter atteinte] à la protection de l'environnement auquel elles se rapportent », conformément à l’article L124-4 (I, alinéa 2°) du Code de l’environnement.

Les principes méthodologiques pour la définition et la diffusion des données sensibles sur la flore vasculaire en Aquitaine et Poitou-Charentes, ainsi que la liste des espèces sensibles de la flore vasculaire d’Aquitaine sont validés par le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (CSRPN) et respectent les préconisations du guide technique national pour la définition et la gestion des espèces sensibles sur la nature dans le cadre du SINP. En l’absence de listes d’espèces sensibles de la flore de Poitou-Charentes (à venir) et du Limousin, les restrictions de diffusion des espèces concernées s’appliquent à l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine. Les autres groupes taxonomiques (mousses, algues, lichens, champignons) n’intègrent pas d’espèces qualifiées de sensibles.

Cas des données sous clauses de restriction

Des clauses de restriction peuvent être appliquées à certaines données d’origine privée « dont la consultation ou la communication [est susceptible de porter atteinte] aux intérêts de la personne physique ayant fourni, sans y être contrainte par une disposition législative ou réglementaire ou par un acte d'une autorité administrative ou juridictionnelle, l'information demandée sans consentir à sa divulgation », conformément à l’article L124-4 (I, alinéa 3°) du Code de l’environnement. Ainsi, des clauses de restriction à la diffusion peuvent être appliquées pour des données d’origine privée lorsque leur producteur a fourni les données librement mais n’a pas souhaité consentir à leur divulgation large. La gestion de ce droit, visant à préserver les intérêts d’une personne physique ne souhaitant pas divulguer largement des données d’origine privée, est prévue dans l’OBV par l’apposition d’une clause de restriction spécifique pour les données concernées. Cette clause s’applique pour une durée de 5 ans reconductible sur demande expresse du producteur. Cette restriction de diffusion s’exerce uniquement pour les autres utilisateurs privés ; elle ne s’exerce pas pour les autorités publiques en charge de l’environnement (voir modalités de consultation et d’accès).

Les modalités de consultation et d’accès aux données de l’OBV sont variables en fonction du type d’utilisateurs :

  1. consultation en ligne tous publics,
  2. accès réservé aux autorités publiques en charge de l’environnement,
  3. accès réservé aux partenaires privés sous convention partenariale,
  4. mise à disposition sur demande expresse et motivée d’extraction de données.
Ces modalités de consultation et d’accès sont présentées ci-après.

Consultation en ligne tous publics
Accès réservé aux autorités publiques
Accès réservé aux partenaires privés adhérents
Demande d’extraction de données
Lien avec d’autres dispositifs

Le système d’information de l’OBV intègre les normes internationales de l’OGC (Open Geospatial Consortium) et respecte les normes de la directive INSPIRE, garantissant son interopérabilité avec d’autres systèmes d’informations.

Les CBN sont intégrés au réseau des Conservatoires botaniques nationaux coordonnés au niveau national par l'Agence française pour la biodiversité (AFB). Les CBN ont ainsi vocation à alimenter le Système d’information sur la biodiversité (SI-Biodiversité) en cours de mise en place par l'AFB et intégrant le Système d’Information sur la Nature et les Paysages (SINP).

Les données libres de droit (hors données sous clauses de restrictions) compilées et validées par les CBN doivent ainsi être reversées à l'Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) géré par le Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN) qui constitue la plateforme du SINP national.

Au niveau régional, l’OBV a vocation à alimenter le futur Observatoire régional de l’eau et de la biodiversité que doit porter l’Agence Régionale de la Biodiversité (ARB) Nouvelle-Aquitaine créée par délibération du 19 décembre 2016 du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine.

L'OBV s'inscrit également dans le cadre d'une démarche partenariale d'Inventaire du Patrimoine Naturel (IPN) avec l'Observatoire Aquitain de la Fauve Sauvage (OAFS) et la Réserve Naturelle Nationale Géologique de Saucats-La Brède pour améliorer et harmoniser la collecte, la gestion et la diffusion des données publiques relatives à la faune, la flore, la fonge, les habitats naturels et le patrimoine géologique.

L’Observatoire est enfin relié à divers autres dispositifs territoriaux visant au partage ou à la valorisation des connaissances sur le patrimoine naturel.

AFB SINP INPN

Contacts

Pour les informations relatives à l'OBV

Grégory Caze
Directeur scientifique

Tél. : 05 57 76 18 07

Pour contacter les référents territoriaux